avril 13, 2017

Que signifie être un Entrepreneur

Un entrepreneur, c'est celui qui décide de prendre en main sa vie professionnelle, celui qui poussé par ses forces et courages, décide de concrétiser ses rêves et prendre des initiatives même les plus risques pour transformer un hobby en réalité concrète. C'est celui qui  partout où les autres voient l'impossibilité, lui voit des  possibilités et les solutions pour sortir de rien et faire du néant une chose réelle.
L'entrepreneur, vient surtout répondre aux besoins de son milieu et ainsi sait comment repérer un marché cible et trouver des moyens pour s'approprier un clientel cible.



Test psychotechnique

Etes-vous prêt(e) à devenir Entrepreneur ?
Trois réponses suivent chaque question. Choisissez celle qui reflète le mieux votre sentiment. Soyez honnête avec vous-même.
11)   Etes-vous motivé ?
___________Je fais ce qu’il faut de mon propre chef. Personne n’a besoin de me dire de « bouger »
___________ Si quelqu’un me met sur la voie, je peux continuer sans problème.
___________ Mollo, mollo ! Je bouge que s’il le faut.
2)   Est-ce que vous vous entendez facilement avec les autres ?
__________ J’aime les gens. Je peux m’entendre avec presque tout le monde.

_________La plupart des gens m’agacent.
3) Etes-vous un leader ?
________Je peux convaincre la plupart des gens à se joindre à ce que je mets en marche.
________Je peux donner des ordres si quelqu’un m’explique ce qu’il faut faire.
________Je laisse l’initiative aux autres. Puis je participe si j’en ai envie.
4)     Pouvez-vous prendre des responsabilités ?
________J’aime bien être responsable des activités, et aller jusqu’au bout.
________Je peux prendre des responsabilités s’il le faut, mais j’aime mieux laisser ces responsabilités aux autres.
________Il y en a toujours un qui veut se montrer le plus intelligent ; je dis tant mieux pour lui.
5)    Savez-vous organiser ?
_________ J’aime bien avoir un plan  avant de me mettre à faire quelque chose. D’habitude, c’est moi qui organise tout quand un groupe veut faire quelque chose
_________ Ça va, du moment que les choses ne se compliquent pas trop. Alors là, j’abandonne.
_________ On se prépare à faire quelque chose, et puis il y a de  problèmes qui se posent. Alors moi je prends les choses comme elles viennent.
6)     Etes-vous travailleur ?
_______ Je peux travailler tant qu’il le faut. Je veux travailler dur pour obtenir quelque chose que je désire.
______  Je travaille dur pendant un moment, mais quand j’ai assez, je m’arrête.
_____ Je ne vois pas en quoi le travail dur vous avance
7)   Pouvez- vous prendre des décisions ?
_____ Je peux me décider  vite quand il le faut, et d’habitude mes décisions sont bonnes.
_____ Oui si j’ai suffisamment de temps.
_____ Si je décide vite, je trouve par la suite que j’aurai dû décider autrement
        8) Est-ce que les gens peuvent vous faire confiance ?
______ Vous pouvez en  être sûr. Je ne dis pas quelque chose si je ne suis pas certain.
_____ Parfois je donne la réponse la plus facile
_____ Pourquoi faire effort si  l’autre ne sait pas la différence ?
          9) Etes- vous tenace ?
_____ Si je décide à faire quelque chose, rien ne m’empêche d’aller jusqu’au bout.
_____ D’habitude, je termine ce que j’entame, si tout va bien.
_____ Si ça ne marche pas tout de suite, j’abandonne. Pourquoi se casser la tête ?
            10)  Comment est votre santé ?
______ Je ne manque jamais d’entrain
______ J’ai assez d’énergie pour la plupart des activités que je veux entreprendre.
______ Je manque d’énergie, j’ai du mal à me lever le matin.

« LES IDÉES ENTREPRISE ET DE PETITS MÉTIERS : COMMENT CRÉER ET RÉUSSIR UNE AFFAIRE ? »



I-                   Idées de prospérités
Les mécanismes de prospérité
Georges CASON dit ceci : « La prospérité de la nation dépend essentiellement de la prospérité financière personnelle de  chacun de nous. »
La prospérité n’est pas une question de chance ni de talent, mais un état d’esprit, une façon de vivre que nous pouvons tous faire nôtre. Pour y arriver, il faut nous débarrasser des fausses croyances et de vielles attitudes que nous ont imposées notre passé et notre entourage et nous barrent la route de la prospérité.
Il s’agira tout spécialement de :
           a)Analyser et réorienter nos croyances et nous amener à estimer nos propres  valeurs par des affirmations positives.
    b)   Déterminer des  buts et objectifs clairs et précis  pour notre vie.
     c)  Concevoir par la pensée des idées qui remportent gros.

A-   Les croyances
Le travail fait l’homme. Une bonne activité professionnelle enrichit celui l’accomplit, à condition qu’il croit et aime ce qu’il fait.
Au moment d’entreprendre une démarche vers le travail, il est essentiel et indispensable d’identifier ses  croyances sur le travail et sur l’argent. Car ce sont les mécanismes mentaux qui déterminent  nos actions.  Et une  croyance qui se vérifie dans les faits et qui  est confirmée par l’expérience, finit par s’enraciner très profondément dans le  subconscient et fait des fondements de notre ‘’moi’’.
B-    Le travail
Il doit être une  source de plaisir et non de  corvée, il faut donc le  choisir, pour qu’il corresponde à votre plan de vie, d’où le test d’orientation professionnelle.
C-    L’argent
Il faut acquérir la conscience de prospérité qui est une méthode de gestion de sa vie pour en tirer le plus de satisfaction possible.  La conscience de la prospérité est également un concept selon lequel la vraie prospérité est celle qui fait accéder, en même temps et de façon équilibrée à la santé, à l’amour, à la richesse matérielle et à l’expression créatrice arriver à ce que ce soit l’argent qui travail pour nous et non nous qui travaillons pour l’argent. Car il est établi, confirmé par les faits que quelqu’un qui est obsédé par le manque d’argent ne pourra jamais vivre dans l’abondance et avoir le  sentiment  d’être prospère. Cette peur de manquer d’argent  le maintien dans  une attitude  de fermeture  et d’échec, et le confie à la misère.
Il faut se débarrasser de ces  fausses  idées et croyances non seulement pour devenir riche mais aussi pour le rester.
D-   L’estime de soi
Quand vous serez certains de votre droit de vivre dans l’abondance et que vous aurez doublé l’estime que vous portez à vous-même, alors vous trouverez plus facilement des idées de travail, et vous doublerez ainsi facilement votre revenu, car, en augmentant l’estime de soi, on augmente également son imagination et sa créativité, et on découvre plus facilement  les techniques appropriées  pour obtenir les résultats que l’on espérait.

Dernière Mise à jour

Mon Répertoire/Togocel

Il est d'une grande nécessité de récupérer nos contacts quand notre carte SIM (Single Inline Module) en vient à sa démagnétisation (abîm...